www.gillesservat.fr

Je vous invite à rejoindre mon nouveau site officiel :

www.gillesservat.fr

Merci à tous !

15 Réponses à “www.gillesservat.fr”

1 2
  1. ForCornefring dit :

    and how to use a compass with this activity. as a cosplayer, Weiss MA, Hsu A,.
    http://www.wtmoncler.com/

  2. Jean-michel Gros dit :

    Bonjour Gilles,

    Votre site ne fonctionne pas, je souhaitais acheter 2 de vos disques, je ne sais comment faire. Sera-t-il réparé bientôt ? Ou pouvez-vous m’indiquer où m’adresser ? (Hormis Fnac et Leclerc bien sûr).

  3. bouffzty mimi dit :

    coucou gilles j ai passe une super soiree vendredi au trousse chemise tu nous enmene avec toi ton sourir ta gentillesse avec tout le monde en esperant que tu reviendra tres vite si tu me dit tes concerts en bretagne les dates gros bisous amitie mimi qui etait au premier rang vendredi mimi bouffety la houssais 35380 maxent

  4. bouffzty mimi dit :

    a envoyer a gills servat http://www.gillesservat.fr

  5. Launay-PANNETIER dit :

    Guerledan : merci Gilles de nous aider à garder notre Identité en signant la pétition sur change.org : Guerledan : « un nom qui dit non ». Pour en savoir plus aller sur le site ou alors lis le courrier que j’ai adressé à titre personnel au préfet des côtes d’Armor…

    Monsieur Le Préfet,
    J’apprends avec émoi et effarement par la presse régionale le tumulte suscité par deux Maires en centre Bretagne. En effet, si la décision des maires de Mûr de Bretagne et St Guen de fusionner leurs communes dans le cadre du nouvel aménagement du territoire ne me choque absolument pas, prétendre s’approprier comme nouveau nom celui de Guerlédan me scandalise. Native de St Aignan, fille de feu Joseph Launay, ancien maire (36 ans au service de la commune de Saint-Aignan), je peux affirmer sans mal que mon père doit « se retourner dans sa tombe » à l’exposé de cette prétention nouvelle des maires, Messieurs Hervé Le Lu et Mickaël Dabet…
    Guerlédan, c’est une vallée engloutie, un barrage, un lac… pas une ville. C’est une vallée « sacrée », chargée d’Histoire et de légendes : l’Assec récent nous l’a encore une fois montré. Ici, au fond de cette vallée où serpente le canal de Nantes à Brest, nombre d’hommes et de femmes sont nés, ont vécu et peiné à la tâche dans les mines d’ardoises, en actionnant les écluses qui rythment le canal, en produisant du charbon de bois…
    S’approprier de manière autoritaire et pour le moins discutable l’exclusivité de ce nom de Guerlédan, (cf bulletin municipal de Mûr, mars 2016) ; tenter de surfer en solo sur la vague touristique déclenchée par l’Assec, peut certes relever ces communes moribondes : objectif louable sans doute mais ô combien égoïste ! Mais c’est surtout l’oubli des activités humaines précitées et l’irrespect des descendants de ceux-ci que dévoile cette attitude pour le moins mercantile : Guerlédan n’appartient à personne. Cette étendue d’eau, les secrets qu’elle renferme, nous obligent tous à une seule chose : au respect.
    « Mûr de Bretagne », ce nom qui sonne pourtant si joliment à l’oreille … porte d’entrée en centre Bretagne depuis la nationale 164. Les Mûrois devraient pourtant être fiers d’en être les gardiens ! L’alliage Mûr de Bretagne – Saint-Guen par exemple respecte la norme AFNOR relatif à l’adresse postale (caractères, espace, traits d’union et code postal compris = 34 caractères) : suffisant donc pour satisfaire aux obligations légales qui est de ne pas dépasser 38 caractères. Ne serait-ce pas une proposition sage Monsieur Le Préfet ? Bien sûr, d’autres noms peuvent naître… mais certainement pas le nom de Guerlédan.
    Comptant sur votre clairvoyance et votre habileté à prendre la juste décision, veuillez croire, Monsieur Le Préfet, à l’expression de mon profond respect.

1 2

Laisser un commentaire